Tramvapeur 2012

1888, le tramway arrive à Dijon, tracté par des chevaux …….il est rapidement modifié et devient alors électrique.

Disparu en 1961, le tramway fait son grand retour sur le territoire du Grand Dijon. Il est électrique.

La locomotive à vapeur disparait également dans les années 60. Pourtant arrivée en grandes pompes en 1804, elle permettra de faire voyager ses premiers passagers le 25 septembre 1825.

Un rail d’avance :

Le Grand Dijon saisi l’opportunité de la création du réseau de transport en commun en site propre, le tramway pour créer un réseau de chaleur. Ce réseau permettra de chauffer bâtiments publics et logements collectifs correspondant à environ 20 000 logements.

2013, boulevard du Docteur Petitjean, une nouvelle chaufferie bois va voir le jour. Celle-ci sera complétée au Nord de l’agglomération par l’apport de chaleur de l’usine d’incinération des déchets ménagers.

C’est donc une nouvelle ville, où d’une part le tramway permettra de minimiser le nombre de véhicule en ville, mais aussi ce nouveau réseau de chaleur qui permet d’éviter l’équivalent de ce que rejette en CO2  16 000 voitures par an.

Cette nouvelle énergie à taille gigantesque qui vise également à renforcer la filière bois-énergie local sera dorénavant renforcée par le tramway du 3ème millénaire.

2027, le premier tramway à vapeur débarque à Dijon alimenté par les chaudières bois de l’agglomération, il fonctionne uniquement à la vapeur ….

200 ans après la mise au point de la chaudière tubulaire de Marc Seguin en 1827, le tramvapeur est né !

Dorénavant, avec leur tramvapeur utilisant un moteur à eau (son énergie est fournie par l’évaporation de l’eau en atmosphère sèche), les dijonnais sont indépendants du pétrole et de la production d’électricité. Les caténaires deviennent donc obsolètes mais qu’importe. Le rêve oublié,  de la fumée sortant des locomotives à vapeur resurgie avec ce transport du 3ème millénaire.

Comme un clin d’œil au film en noir et blanc aujourd’hui oublié « L’arrière d’un  train en gare de la Ciotat », par les frères Lumières en 1895, ce tramvapeur n’a pas fini de faire rêver les enfants…